06 avril 2017

Surprise!

il y a des rencontres que l'on aurait voulu éviter; quoique...
on déambule depuis des lustres dans les méandres du sauna. coup d'oeil vers les cabines, vers la backroom, la salle de projection, le hammam, on s'ennuie ferme. Puis on croise un mec qui vous fait bonne impression; belle gueule, pas de grimace blasée de circonstance dans ces lieux, pas de regard fuyant; Non, un mec simple, qui sait pourquoi il est là et ce qu'il veut. Bon, la bienséance veut que l'on se croise plusieurs fois avant d'avancer ses pions alors on passe, on repasse et on esquisse un sourire, un regard e on finit par le suivre vers la pièce du haut, celle ou il y a de l'action quelques fois, de l'action par ceux qui aiment être vus.
On se rapproche; caresse légère d'une poitrine sèche et légèrement velue et on laisse ses doigts vers le nombril et surtout vers le noeud de serviette qui donne encore un peu de tenue à la situation; 


c'est alors que l'on découvre, la serviette tombée, un sexe pas encore raide mais déjà très impressionnant. 
Bon Dieu, j'ai rarement eu affaire à un tel engin qui grossit terriblement sous mes premières caresses.
Cette queue me tourneboule d'envie de sexe et me terrorise en même temps ; je la tiens des deux mains et j'ai bien du mal à gérer ne serait-ce que le gland majestueux certes mais  qui m'étoufferait presque à lui seul.
et pourtant, ses encouragements vocaux, ses caresses qui m'offrent cette merveille de chair et de promesses me rendent dingue de désir, ma serviette abandonnée sur le sol, mon sexe bien raide, je m'affaire sur cet engin et espère et craint de m'y empaler.
Bien sûr cela attire comme souvent les voyeurs qui nous entourent admiratifs, j'entends le brouhaha des commentaires, des encouragements; des serviettes sont tombées, des queues raidissent dans le cercle qui se densifie autour de nous. 
Il me retourne, prépare mon cul à sa venue; un peu beaucoup de salive, un doigt, deux doigts puis enfin il force le passage;un cri, des étoiles, quelques va et viens en douceur, un début de bonheur puis la totale, tout entier en moi, son aine contre moi, et les premiers coups de butoirs, le bruit de ses couilles contre mon cul et la douleur-plaisir qui monte, qui monte, je regarde cette queue m'enfiler, m'empaler, je soupire, halète; quelques fois mon regard s'égare hors de la scène et j'aperçois furtivement, ces mecs autour de nous excités par nos ébats, se masturbant, se caressant pour certains. mais très vite je me concentre sur cette masse de plaisir qui me transperce au plus profond de moi.
les coups de reins se font plus rapides, plus violents, son regard se voile, le plaisir monte, il va jouir, jouir en moi; je voudrais accorder mon plaisir au sien, je me branle, les yeux rivés au siens,ma queue se dresse de nouveau moi impressionnante que la sienne mais de bonne taille néanmoins; les veines jaillissent; 20 cm de chair turgescente dont il s'empare très vite pour me branler à son rythme. le rythme de son plaisir grandissant.
au bord de l'explosion, il s'octroie, une dernière pose pour m'amener moi aussi au bord de la jouissance; quand il reprend à nouveau ses coups de reins nous sommes tous les deux proches de l'extase.
l'orgasme l'envahit, il crie, tout entier concentré dans sa queue entièrement fourrée en moi, puis sans bouger, toujours cambré dans le plaisir, il branle de nouveau ma queue raide à rompre qui explose soudain; un long et magnifique jet de semence libère mon orgasme et le baptise. 



video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...